FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
La Bourgogne et la Franche-Comté vues du ciel
La Bourgogne et la Franche-Comté vues du ciel  
Auteur Message
Vlaljak
Webmestre



Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 1117
Localisation: Besançon - Doubs
Posté le: Samedi 11 Juin 2005 17:03
Sujet du message: La Bourgogne et la Franche-Comté vues du ciel

Emissions France 3 Bourgogne-Franche-Comté : La Bourgogne et la Franche-Comté vues du ciel

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2004/10/08/image_5129544.jpg

Imagine ce pays - Belvoir, Port et Rupt sur Saône, La Bourgogne et la Franche-Comté vues du ciel - Une série écrite et réalisée par Francis Guthleben

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2004/10/08/image_5128239_192_144.jpg

Imagine ce pays, c’est une série de 36 modules courts destinés à faire découvrir des sites de Bourgogne et de Franche-Comté vus du ciel. Francis Guthleben les a filmés depuis un hélicoptère et il nous invite à les regarder avec un œil neuf, celui de l’explorateur venu des nuées.

Le site internet de F3 BFC vous invite à regarder ces vues du ciel d’une durée de deux minutes chacune. Leur mise en ligne se fera au rythme de trois par semaine sur une durée de trois mois. « Imagine ce pays », c’est « le survol de la Bourgogne et de la Franche-Comté en 90 jours ».

Un autre regard sur la Bourgogne et Franche-Comté


« La réalité objective n’existe pas. Elle est le reflet du regard qu’on lui porte. Il faut être amoureux pour que la terre soit harmonieuse. Il faut être habité par le beau pour que le monde soit enchanteur». Partant de cette conviction, intime et profonde, Francis Guthleben, écrivain et réalisateur propose sa vision de la Bourgogne et de la Franche-Comté, tous les jours, à 13 h 25 et à 19 h 20, à partir du 23 octobre et jusqu’au 7 novembre.

Au cours des dernières semaines, les paysages et les sites les plus éblouissants de la Nièvre, de l’Yonne, de la Saône-et-Loire, de la Côte d’Or, de la Haute-Saône, du Territoire-de-Belfort, du Doubs et du Jura ont été survolés en hélicoptère et filmés de manière hors du commun. La sensibilité du regard de l’auteur est nourrie par ses découvertes géographiques, historiques et littéraires à la recherche de la vibration humaine. Francis Guthleben livre un récit personnel de la Bourgogne et de la Franche-Comté, une interprétation du réel qui donne du sens à chaque chose. Il s’appuie aussi sur les émotions et les impressions des écrivains de la région d’hier et d’aujourd’hui comme Colette, Clavel ou Christian Bobin. Le regard intime et les réflexions intérieures deviennent alors un univers créatif attachant dans lequel chacun trouve une part de lui-même.

Au cours de l’été, les téléspectateurs de France 3 Bourgogne Franche-Comté avaient déjà pu voir une première série de séquences d’« Imagine ce pays », tout particulièrement au fil du Doubs et de la Saône. Cette fois, l’écrivain-réalisateur nous emmène notamment dans le Morvan, en Puisaye, le long de la Loire, en Haute-Saône et dans le Territoire-de-Belfort. En 90 secondes, « Imagine ce pays » est chaque jour un temps d’évasion du quotidien, une invitation au rêve et un moment de réflexion. À travers « Imagine ce pays », France 3 Bourgogne Franche-Comté innove et se montre audacieuse. Elle est la première station française du réseau France 3 à offrir à ses téléspectateurs une vision aérienne de leur environnement, de surcroît par le regard personnel d’un écrivain.

Port sur Saône et tunnel de Saint Albin - Voir la vidéo (section video à droite)

La nature intrigue. La nature inquiète. Peut-être parce qu’elle est plus forte et plus libre que les hommes. Je me fais cette réflexion en approchant de Port-sur-Saône à une douzaine de kilomètres à l’ouest de Vesoul. En passant là Jules César avait lancé « Nul ne sait où va la Saône ». Un bras secondaire, un bras principal, un canal de dérivation, la rivière se verse et se déverse, tourne et retourne autour de quelques îlots. Alors plutôt que de voir dans cette île comme un cœur ouvert posé sur l’eau, les hommes y ont vu une source possible de profit. Ils ont construit une tour à octroi, gare de péage sur l’eau d’un autre temps.

Et dans leur volonté de dominer la rivière ils ont érigé un pont. Construit, démoli, reconstruit maintes fois depuis le Moyen Age, il compte aujourd’hui 13 arches. Mais relie-t-il les hommes pour autant alors qu’il n’a jamais su le faire tout au long de son histoire, tant il a été source de convoitises, de contraintes et de conflits. Et d’ailleurs, bien plus que les constructions humaines ce sont les réalités de la nature qui rassemblent les hommes. Port-sur-Saône est l’ultime destination pour la navigation fluviale dans la remontée de la Saône depuis Lyon. Pour arriver jusqu’ici, les plaisanciers ont droit à une curiosité… Derrière les arbres, cachés dans la verdure, les boucles de la Saône disparaissent soudain. La rivière s’est enfouie sous la terre, protégée par une voûte. C’est le canal-tunnel de Saint-Albin, creusé en cinq ans, autour des années 1840. Il est long de près de 700 mètres. Allez, j’ai toujours été claustrophobe… je repars dans le ciel


Rupt sur Saône et Ray sur Saône - Voir la vidéo (section video à droite)

Je crois que le spectacle parfait de la création peut nous porter vers des hauteurs incroyables et nous enseigner l’humilité. Mais je crois aussi que parfois l’homme tente d’égaler la nature ou cherche à se l’approprier par les pierres qu’il amasse et dont il n’imagine même pas qu’elles sont des boulets à ses pieds. C’est ainsi que Guy de Pesmes, sous la mouvance du Comte de Bourgogne, décida de construire une imposante propriété à Rupt-sur-Saône. Non content de s’installer sur un promontoire dominant la Saône, il lui fallu de la hauteur et érigea un donjon cylindrique de 33 mètres de haut. Siècle après siècle, d’autres sont venus apporter leur pierre à l’édifice.

En tournant autour du clocher du village, typiquement comtois, je me dis que les châtelains ont aussi voulu avoir leur part divine, mais de bien triste manière. Là où les tuiles vernissées de l’église tentent de capter la lumière pour rendre la vie plus colorée, ils n’ont pas trouvé mieux que d’offrir des tuiles vernissées à un pavillon de chasse. Mais les biches, les faons, et lapins ne sont pas dupes ! Allez, trêve d’ironie… Direction Ray-sur-Saône, à mi-chemin entre Vesoul et Gray. La première fois que je suis passé par là, je me suis frotté les yeux en me demandant si je ne me trouvais pas au cœur des chateaux de la Loire tant les bâtiments de prestige sont nombreux. Voici le château de Ray-sur-Saône daté du Xe siècle. Il comprenait 14 tours à l’origine et occupait cinq hectares. Je le vois comme un fer à cheval flottant sur la cime des arbres et semblant s’ouvrir en éventail sur la rivière.


Source : France 3
Publié par Francis Guthleben le 16/11/04 à 09:51

_________________
Vlaljak
Webmestre et Administrateur
Merci de consulter la Netiquette
 
 
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com