| Accueil | Actualités | Presse | Dossiers | Ecluses | Photos | Vlaljak | Carte |
| Travaux | Histoire | Bons Plans | Liens | Blog | Contact |
Travaux et maintenance sur la Saône en 2004

 
Présentation
 
 

Année 2004

Les projets se poursuivent, l'année 2004 est la continuité des travaux programmés dans le cadre du contrat de plan 2000/2006.

Shéma directeur d'exploitation des voies navigables (SDEVN)

  • PROGRAMME ASSOCIE : MODERNISATION DES METHODES D’EXPLOITATION (MME)

Le développement des technologies, en particulier dans les domaines de l'informatique et de l'électromécanique, permet d'envisager sérieusement une mutation complète des méthodes de gestion de trafic et d'exploitation. Ce virage est accéléré par la mise en place des règles européennes sur le temps de travail qui implique la suppression du travail par équivalence et la mise en place de l'ARTT (Aménagement et Réduction du Temps de Travail) dans la fonction publique. [...]

Afin de minimiser les effets de la mise en place de la directive européenne sur le temps de travail sur le niveau de services aux usagers, la DTT (Direction des Transports Terrestres), la DPSM (Direction du Personnel, des Services et de la Modernisation) et VNF ont mis en place un programme de modernisation des méthodes d'exploitation (MME), en liaison étroite avec le programme VNF 2000+.

Le programme MME, initiée en 2001, comprend les actions suivantes :

  1. Réduction de la pénibilité du travail des agents tant pour l'exploitation des barrages que des écluses manuelles.
  2. Automatisation des chaînes d'écluses sur le petit gabarit. Dans ce cadre, un prototype de télécommande dite évoluée, pour assurer en toute sécurité les manoeuvres des ouvrages, est en cours de mise au point. Cette technologie sera appliquée à toutes les écluses automatisées au fur et à mesure du remplacement de leur automatisme soit, au regard de la durée de vie des automates, au plus tard en 2017. Il sera également examiné dans ce domaine la gestion technique centralisée des secteurs automatisés.
  3. Développement de l'accompagnement sur le petit gabarit. En dessous d'une dizaine de bateaux par jour (ce seuil peut toutefois être corrigé pour tenir compte de l’espacement entre les ouvrages ; les PPE peuvent fixer, à partir de l’analyse du trafic et de la configuration du secteur à exploiter en accompagnement, un seuil particulier au réseau), il n'est pas efficient de garder les agents d'exploitation en poste fixe aux écluses. Il est préférable d'organiser une exploitation dynamique où un agent assure l'exploitation de plusieurs écluses ou/et le passage simultané de quelques bateaux ; cette exploitation en accompagnement se traduit préférentiellement par une navigation à la demande pour tous les usagers. Pour cela, il est impératif de
    sécuriser les chemins de halage et de mettre à disposition, en fonction du contexte, des véhicules légers, voiturettes ou mobylettes aux agents, ainsi que des cabines assurant un confort minimum (toilettes, chauffages, points d'eau) et dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité.
  4. Centralisation des postes de commandes sur le grand gabarit avec une télégestion des ouvrages. Ce mode d'exploitation permettra de réduire les postes de travail isolés pour assurer la gestion au quotidien d’un ensemble d’ouvrage en optimisant les postes de travail et faire face aux pointes de trafic.
  5. Modernisation des suivis des lignes d'eau des barrages par transmission télématique des côtes d'eau et niveaux de pré-alerte et alerte pour optimiser les astreintes des barragistes et sécuriser les manoeuvres des barrages par intervention simultanée de plusieurs barragistes sur un même site. En effet, pour des raisons de sécurité l’intervention sur les barrages manuels nécessite la présence concomitante d’au moins deux agents.

Le programme M.M.E. constitue l’un des principaux programmes de financement des opérations requises pour la mise en oeuvre du SDEVN. Il sera également le programme support de la politique de l’établissement en matière :

  • de radio
  • de vidéosurveillance des ouvrages automatisés.

La politique de VNF pour ces deux domaines sera élaborée et diffusée courant 2005.

  • PROGRAMME ASSOCIE : MODERNISATION DES BARRAGES ET GESTION HYDRAULIQUE

Afin d'assurer la sécurité des navigants, des riverains et des agents, de réduire la pénibilité des manoeuvres et de fiabiliser l'exploitation, VNF s'est engagé, à travers le contrat d'objectifs Etat-VNF signé le 16 novembre 2004, dans la reconstruction des 144 barrages manuels situés sur le réseau qui lui est confié. Parmi ces ouvrages, 32 sont prioritaires compte tenu des résultats des diagnostics réalisés. [...] La gestion de la ligne d'eau de ces ouvrages sera télégérée ou automatisée grâce, en particulier, à l'installation des capteurs automatiques amont et aval. Les opérations de mécanisation, automatisation et télégestion vont permettre de réorganiser l'exploitation de ces barrages en permettant de réaliser des synergies avec l'exploitation des écluses. [...]

  • PROGRAMME ASSOCIE : TUNNELS CANAUX

Sur l’ensemble des voies d’eau françaises, on dénombre 33 souterrains fluviaux, dont la longueur cumulée atteint 41 900 ml, équivalente au linéaire des tunnels routiers sur le réseau national (38 000 ml pour une centaine d’ouvrages). La majorité des 28 tunnels canaux sous la responsabilité de VNF a été réalisée au cours du XIXème siècle. [...] Ces tunnels présentent des aspects très différents, en termes de géométrie, de longueur, de typologie et d’importance de trafic, ainsi que de mode d’exploitation (passage libre, toueur, …).

L’accident du tunnel du Mont-Blanc a mis en lumière les risques particuliers liés à la circulation en milieu confiné. Les délégations locales de VNF ont donc ponctuellement mis en oeuvre des mesures préventives, en liaison avec les préfectures et les services départementaux d’incendie et de secours. Ces dispositions préventives étaient très hétérogènes, et prenaient principalement pour référence la circulaire interministérielle n°2000-63 du 25 août 2000, relative à la sécurité dans les tunnels du réseau routier national, définissant les procédures préalables à la mise en service des tunnels du réseau routier
national, élaborée en 2000 par le Ministère de l’Equipement, des Transports et du Logement.

Compte tenu de la différence marquée entre les tunnels routiers et les tunnels canaux, tant en termes de géométrie d’ouvrages que de typologie et d’intensité de trafic, de nature d’incident et d’accident ou de mode d’exploitation, cette circulaire n’est pas adaptée. La sécurité des usagers de la voie d’eau ne peut cependant être négligée. VNF a donc souhaité capitaliser les retours d'expérience et harmoniser, en fonction d’une classification, les méthodes et techniques de mise en sécurité des tunnels canaux. [...] Un fascicule de recommandations techniques (FRT) regroupe l’ensemble des travaux à entreprendre, des équipements à mettre en place et des modes d’exploitation à appliquer pour chacune des classes de tunnels. Ces recommandations portent sur :

  • le génie civil (Accés au tunnel, aménagement des évacuations)
  • la signalisation (fixe et lumineuse)
  • l’éclairage
  • les moyens d’appel d’urgence (fixe et radio)
  • les moyens de lutte contre l’incendie
  • les équipements de surveillance, de ventilation
  • les moyens d’exploitation (poste de surveillance, alternat, exclusion des navigations)

Un plan d’intervention des secours (PIS) type est également fourni. Il sera à adapter à chaque tunnel. Dans le cadre du contrat d’objectifs et de moyens, un montant annuel de 3 M€ est prévu pour la sécurisation des tunnels. En 2005, devront être engagées les études spécifiques de dangers et les études de ventilation nécessaires, puis, à partir de 2006, les moyens seront affectés aux travaux d’équipement des ouvrages les plus critiques.

Source : BULLETIN OFFICIEL DES ACTES de Voies navigables de France 2005
(fichier .pdf)

(vous pouvez revenir en arrière ou accèder aux autres galeries à l'aide du menu de droite)

 

 
 
Explications et photographies
 
 

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour ouvrir les photographies en grand format dans une nouvelle page :

(ces pages sont sécurisées, si vous ne parvenez pas à les afficher correctement, consultez nos recommandations, voir en bas de page. Les photographies d'ouvrages d'art gérés par VNF sont présentées avec l'autorisation de Voies Navigables de France)

Rénovation des berges d'une dérivation de la petite Saône, celle de Vereux :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

Pose du système hydrolique à l'écluse de Savoyeux et réglage des portes :

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

Poursuite de la mise en conformité du tunnel de Savoyeux :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

Changement et automatisation des portes de gardes de Savoyeux :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Changement et automatisation des portes de gardes de Charentenay :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Vérification de l'écluse de Charentenayen vue des travaux de 2005 :

cliquez pour agrandir
 

Haut de page

Navigation
 

   
Saone.org 2001-2015 - Tous droits réservés - Crédits - Mentions légales - Aide