| Accueil | Actualités | Presse | Dossiers | Ecluses | Photos | Vlaljak | Carte |
| Travaux | Histoire | Bons Plans | Liens | Blog | Contact |
Travaux et maintenance sur la Saône en 2002

 
Présentation
 
 

Année 2002

Travaux Prévus (source VNF)

  • Ouvrage(s) concerné(s) : Tunnel de Savoyeux

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX A EFFECTUER : Seconde tranche des travaux de confortement de la voûte du tunnel.

  • Ouvrage(s) concernés) : Ecluse d'Heuilley

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX A EFFECTUER : Reprise des chambres de portes. Remplacement de portes amont et aval. Mécanisation de l'écluse.

  • Ouvrage(s) concernés) : Ecluses de Port-sur-Saône, Chemilly, Chantes

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX A EFFECTUER : Remplacement de portes (Port-sur-Saône, Chemilly, Chantes). Restauration de maçonnerie (Chantes)

  • Ouvrage(s) concerné(s) : Ecluses de Charentenay, Vereux, Rigny, Ferrières-les-Ray, Apremont et Gray

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX A EFFECTUER : Remplacement de portes (Charentenay, Vereux, Rigny, Ferrières-les-Ray). Restauration de maçonnerie (Charentenay, Vereux, Rigny, Ferrières-les-Ray). Mécanisation des commandes de portes (Savoyeux ?, Apremont, Ferrières-les-Ray).
Rénovation commandes hydrauliques (Gray).

Travaux Réalisés (source rapport d'activité 2001 VNF)

  • Réussir le programme de restauration et de modernisation
  • Les opérations engagées dans le cadre du contrat de plan Franche-Comté ont permis d'engager en 2001 : 1 336 000 €. En particulier, ont été réalisés, le confortement de la voûte du tunnel de Savoyeux et des berges de Conflandey, le remplacement de portes et de mécanismes d'écluses, la restauration de murs parements et du mur d'accès au tunnel de Saint-Albin.
  • Les co-financements ont permis, après l'aménagement du chemin de halage entre Port-sur-Saône et Savoyeux, la réalisation en 2001 de la section entre Seveux et Gray pour un coût de 503 100 €.
  • Les programmes des travaux du contrat de plan ont conduit également à la restauration du quai Villeneuve à Gray pour un montant de 381 120 €.
(vous pouvez revenir en arrière ou accèder aux autres galeries à l'aide du menu de droite)
 

 
 
Explications et photographies
 
 

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour ouvrir les photographies en grand format dans une nouvelle page :

(ces pages sont sécurisées, si vous ne parvenez pas à les afficher correctement, consultez nos recommandations, voir en bas de page. Les photographies d'ouvrages d'art gérés par VNF sont présentées avec l'autorisation de Voies Navigables de France)

Les travaux ont eu lieu du 19 février au 30 mars. Les travaux sous le tunnel de Savoyeux :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

Parements extérieurs du tunnel de Saint-Albin :

Les deux murs de soutènement à l'aval du tunnel de Saint-Albin ont été construits au XIXème siècle. Véritables trésors patrimoniaux, ils s'étendent sur 270 m avec une hauteur qui varie de 0 à 6,50 m. Les travaux de ragréages antérieurs consistaient en un enduit superficiel qui à force de gel et de dégel a accéléré l'arrachement de la couche protectrice de la pierre puis son éclatement.

Il devenait nécessaire d'entreprendre la restauration de ces murs inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les pierres défectueuses ont été remplacées par des pierres neuves des carrières de Chamession (21). Les pierres ont ensuite été rejointoyées verticalement et horizontalement. Grâce au programme cofinancé Etat / Région / V.N.F, 125 m2 de parements verticaux ont été remplacés, 580 m2 de joints horizontaux ont été réalisés pour un montant total de 260 000 €.

Glissement du talus de Saint-Albin :

Le talus, à l'aval rive gauche du tunnel de Saint-Albin a glissé de 30 m est s'est fissuré sur 150 m suite aux importantes pluies de novembre 2000. Dans l'urgence, toute cette partie a été protégée des pluies par la mise en place de bâches dans l'attente du marché de remise en état initial, le site étant inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

La technique choisie est une protection souple de type terre armée qui permet une végétalisation du talus ainsi qu'une stabilité durable. Les travaux se sont déroulés d'octobre à décembre 2001 et ont coûté 300 000 €.

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Restauration du quai Villeneuve :

Les travaux entamés en août 2001 ont consisté dans un premier temps à conforter un linéaire de 270 m par des palplanches bétonnées en fondation. Dans un deuxième temps, l'ensemble des gradins, pavés, pierres de couronnement, nez de marche ont été remplacés. Le patrimoine, n'a pas été ignoré : sur prescriptions de l'architecte des bâtiments de France, un rejointoiement sablé a été réalisé. Les crues étant passées par là cet hiver, le rejointoiement au sable de Gy, préconisé, a mal résisté, des reprises s'avéreront nécessaires lors de l'été 2002.

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Remplacement de portes et Restauration de maçonnerie à Chantes :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

Remplacement de portes et Restauration de maçonnerie à Charentenay :

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Réussir la modernisation du barrage d'Auxonne :

La reconstruction du barrage d'Auxonne est inscrite au XIIème contrat de plan Etat Région Bourgogne, qui prévoit les participations financières suivantes : région Bourgogne (22 %), département de la Côte d'Or (22 %), Etat (56 %). L'automatisation de l'ouvrage sera ensuite financée à 100 % par VNF. Le barrage actuel est un ouvrage de 200 m de long, composé de fermettes métalliques sur lesquelles s'appuient 1 040 aiguilles manoeuvrables à la main et transportables suivant une technique type "remonte pente".

Sa modernisation permettra de répondre plus rapidement aux crues et de mieux réguler les variations du plan d'eau amont pour la navigation et les différents usages liés à l'eau, de moderniser les conditions d'exploitation, en réduisant les contraintes liées à la pénibilité, à la durée des interventions, et à la dangerosité des manoeuvres. Le projet doit prendre en compte les exigences de préservation du site et de qualité des abords des monuments historiques riverains, tout en s'attachant à préserver et à mettre en évidence la technique de bouchure par aiguilles, témoignage exceptionnel des techniques adoptées au XIXème siècle.

Une conception et une gestion adaptée du nouvel ouvrage (notamment en période estivale) devraient permettre de satisfaire cet objectif. Les études préalables (bathymétrie, topographie, études hydrauliques, études environnementales, inspection de l'ouvrage existant) se sont déroulées en 2001, et se concrétiseront très prochainement par la définition du programme technique et fonctionnel de l'opération.

Ce dernier est le fruit d'une collaboration entre les différents services de la Direction interrégionale Rhône Saône (mission environnement, annonce des crues, subdivision de Gray; bureau d'études...) et d'une concertation locale entreprise en particulier avec l'Architecte des Bâtiments de France et l'appui du conseiller en aménagement. Il fera l'objet d'une procédure de concertation réglementaire conformément aux dispositions de la Loi Bouchardeau.

Le programme sera ensuite présenté et soumis au comité de suivi, en vue d'une consultation de maîtres d'oeuvre à engager courant 2002. Une démarche similaire est engagée pour les barrages de Gray et Apremont dans le cadre du XIIème Contrat de plan Etat Région Franche-Comté.

Activités hivernales au port de Savoyeux :

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir
cliquez pour agrandir
 

Haut de page

Navigation
 

   
Saone.org 2001-2015 - Tous droits réservés - Crédits - Mentions légales - Aide