| Accueil | Actualités | Presse | Dossiers | Ecluses | Photos | Vlaljak | Carte |
| Travaux | Histoire | Bons Plans | Liens | Blog | Annuaire | Contact |
Activité touristique et commerciale fluviale : Bilan de la saison 2002

 
Introduction
 
 

Activité touristique et commerciale fluviale : Bilan de la saison 2002.

Peu de temps avant l'ouverture du salon nautique, une conférence de presse réunissait François Bordry, Alain Monferrand, directeur de l'Observatoire national du tourisme (ONT), Jean-François Daîaise, président du Comité des armateurs fluviaux (CAF) et Olympe Pafsides, représentante des loueurs au sein de la Fédération des industries nautiques (FIN) pour présenter le premier bilan de l'activité des professionnels du tourisme fluvial et le recensement 2002 de l'ensemble de leur offre, effectués par le Réseau national d'observation du tourisme fluvial.

Pour la première fois, le secteur du tourisme fluvial dispose d'indicateurs qui lui permettent de mieux connaître son marché, ses évolutions et son impact sur le territoire. Regroupant les bateaux de plaisance de location et les bateaux à passagers (bateaux-promenades, péniches-hôtels et paquebots fluviaux), il totalise 306 sociétés de tailles très variées représentant 1800 emplois permanents, auxquels s'ajoutent 2000 saisonniers.

Source : VNF

 

 
 
 Quelques chiffres-clés de ce bilan
 
 
  • Pour la location de bateaux de plaisance (2000 unités pour 77 loueurs), on constate une augmentation du nombre de semaines louées (19 contre 17) avec toujours une forte clientèle étrangère (65 % des 194000 passagers), notamment allemande et suisse. La flotte reste concentrée à 50 % en Bourgogne et en Languedoc-Roussillon.
  • Pour les bateaux-promenades, le nombre de passagers dépasse les 10 millions avec une région dominante, l'île-de-France (55 % des 45035 places offertes).
  • La croisière est le produit qui connaît la plus forte croissance, avec 64 péniches-hôtels et 23 paquebots fluviaux (contre respectivement 33 et 10 en 1994). Elle séduit une clientèle à fort pouvoir d'achat très majoritairement étrangère (notamment américaine). Pour accompagner le dynamisme du bassin Rhône-Saône, VNF et ses partenaires des collectivités locales vont aménager des appontements supplémentaires le long de l'axe. Une place toute particulière sera réservée à l'accueil des bateaux de croisière dans Lyon dans le cadre du projet « Lyon Confluence ».

Voies navigables de France, gestionnaire du réseau, soutient également le développement du tourisme fluvial par l'aménagement et la gestion de ses voies navigables à vocation touristique. Ainsi le montant d'investissement prévisionnel s'élève à près de 300 M€ sur 7 ans : 226 M€ sont prévus dans les contrats de plan, auxquels s'ajoutent 63 M€ pour la remise en état du canal du Rhône au Rhin dans le cadre du programme interrégional « Avenir du territoire entre Saône et Rhin ». Au total, le montant des travaux engagés pour 2002 s'élève à 33 M€, ce qui porte le montant cumulé sur les trois première années du contrat de plan à 95 M€.

Lancé en avril 2001 au travers d'une convention de partenariat entre l'Observatoire national du tourisme et Voies navigables de France, le Réseau national d'observation du tourisme fluvial rassemble les professionnels du tourisme fluvial et les collectivités locales. Il est un lieu de concertation et un outil d'aide à la décision pour définir les politiques nationales et régionales du tourisme fluvial.

Les données de ce bilan seront approfondies dans un ouvrage qui paraîtra prochainement et qui fait partie de la collection « Analyses et perspectives du tourisme » de l'ONT. Ces résultats serviront de base de référence pour apprécier l'évolution future du secteur du tourisme fluvial.

Source : La lettre interne de VNF de février 2003, numéro 100

 

 
 
 Croissance du transport fluvial
 
 

CROISSANCE DE 3,3 % DU TRANSPORT FLUVIAL en 2002

Le transport fluvial a progressé de 3,3 % en France en 2002 en atteignant 7 milliards de tonnes-kilométriques, a indiqué Voies navigables de France. Depuis cinq ans, ce mode de transport a progressé de 22 % s'affirmant plus que jamais comme l'alternatif à la route « le plus performant », a affirmé VNF.

Ce sont les trafics intérieurs qui ont progressé de 8,6 %, alors que les internationaux ont marqué le pas (-2,7 %). Les bassins du Rhône (+8,2 %) et de la Seine (+5,4 %) ont été en très nette progression, alors que le seul à enregistrer une contraction a été celui de la Moselle (-2 %).

Source : VNF

 

Haut de page

Navigation
 

   
© Copyright Saone.org 2001-2011 - Tous droits réservés - Crédits - Mentions légales - Aide